Baleines: le Japon pourrait réduire ses captures

Le 04 septembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La jubarte désormais épargnée par les baleiniers japonais.
La jubarte désormais épargnée par les baleiniers japonais.
DR

Qui a dit que la justice internationale ne servait à rien? En début de semaine, le gouvernement japonais a décidé de réduire ses quotas de chasse à la baleine. Cette décision, explique Tokyo, vise à se conformer à l’arrêt rendu le 31 mars dernier par la Cour internationale de justice (CIJ).

Saisis par l’Australie et la Nouvelle-Zélande, les magistrats siégeant à La Haye (Pays-Bas) avaient statué que le programme de «recherche scientifique» Jarpa II violait plusieurs articles de la convention internationale pour la réglementation de la chasse à la baleine. En conséquence, ils ont ordonné au Japon «de révoquer tout permis, autorisation ou licence déjà délivrée dans le cadre de Jarpa II et de s’abstenir d’accorder tout nouveau permis au titre de ce programme».

C’est pratiquement chose faite. L’exécutif nippon a annoncé, le 2 septembre, son intention de réduire ses prélèvements de baleines de Minke (Balaenoptera acutorostrata), le rorqual le plus chassé par les baleiniers japonais, indique l’Asahi Shimbun.

Jusqu’à présent, les Japonais s’autorisaient à tuer 1.035 grands cétacés par an autour de l’Antarctique, dont 935 baleines de Minke. Mais régulièrement pourchassés par les bateaux de l’organisation Sea Shepherd, les harponneurs n’ont, ces dernières années, jamais rempli leurs quotas. Autre raison: l’arrêt de la chasse à la baleine à bosse (Megaptera novaeangliae), jugée trop populaire par les baleiniers.

Selon nos confrères, les Japonais doivent publier leurs nouveaux quotas de chasse lors de la prochaine réunion de la commission baleinière internationale, qui se tiendra les 14 et 15 septembre à Portoroz (Slovénie).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus