AZF: l’ex-directeur condamné en appel

Le 01 août 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La cour d’appel de Toulouse a confirmé mercredi 30 juillet la condamnation de l’ancien directeur de l’usine chimique AZF pour «rejet en eau douce de substance nuisible au poisson ou à sa valeur alimentaire». Un mois après l’explosion de l’usine AZF en 2001, Serge Biechlin avait autorisé le rejet de plusieurs tonnes d’ammoniac liquide dans un bras de la Garonne, polluant le fleuve sur 1,5 kilomètre et tuant 8.000 poissons. Le directeur avait invoqué l’impossibilité de «gérer les dégagements d’ammoniac dans l’atmosphère» à cause de l’état du réseau gazeux de l’usine après l’explosion.

La cour d’appel a ramené le montant de l'amende de 10.000 à 8.000 euros et confirmé le jugement de première instance d’avril 2007, qui prévoyait le versement de 28.125 euros de dommages et intérêts à chacune des parties civiles: trois associations écologistes –les Amis de la terre, France nature environnement, Amper-Tos– et le Syndicat mixte d’études et d’aménagement de la Garonne (SMEAG). .


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus