Aviation: des trainées bien encombrantes

Le 30 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La contribution de l’aviation au renforcement de l’effet de serre pourrait être plus importante que prévu. C’est du moins la conclusion d’une étude menée par Ulrike Burkhardt et Bernd Kärcher, chercheurs du DLR (centre aérospatial allemand, ndlr), publiée dans la dernière édition de Nature Climate Change.

 

Créées par les ailes et les rejets chauds des moteurs des aéronefs, les trainées de condensation produiraient un forçage radiatif 9 fois plus élevé que ce que les scientifiques estimaient. Par ailleurs, ces cirrus artificiels empêcheraient la formation de nuages naturels qui, dans certaines conditions, rafraichissent l’atmosphère.  

 

L’aviation commerciale rejette 3% du gaz carbonique issu de la combustion d’hydrocarbure, mais pourrait être responsable de 2 à 14% du forçage radiatif anthropique. Un bilan qu’il faudra sans doute revoir à la hausse.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus