Aux USA et en France, le printemps a été chaud

Le 08 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les anomalies de température concernent surtout la moitié orientale des USA.
Les anomalies de température concernent surtout la moitié orientale des USA.
NOAA

Même si on ne s’en est pas forcément rendu compte, le printemps a été (on touche à sa fin) chaud.

Les données diffusées par l'Agence océanique et atmosphérique américaine (Noaa) montrent que les Etats-Unis (à l’exception de l’Alaska, Hawaii et des territoires d'outre-mer) ont connu, au printemps 2012, une température moyenne de 13,9°C, soit 2,9°C au-dessus de la normale de saison calculée sur la période 1901- 2000.

Les zones les plus touchées par les «hautes» températures ont été les régions des grands lacs et du Midwest.

La période allant de juin 2011 à mai 2012 se révèle aussi la séquence de 12 mois la plus chaude enregistrée aux Etats-Unis depuis que ces données sont collectées, avec une température moyenne supérieure de 1,8°C à la normale.

Contrairement à bien des idées reçues, le printemps français a été, lui aussi, plus chaud que la moyenne. Selon Météo France, la température du printemps dans l’Hexagone a été supérieure de près de 0,8°C à la normale (soit la moyenne établie sur la période 1981-2010). Au mois de mars, la température moyenne mensuelle a même été de 1,8°C supérieure à la norme.

Sur l’ensemble du territoire métropolitain, la quantité d’eau recueillie est légèrement supérieure (environ 10%) à la normale. Ce dont les Nancéens ont souffert le 21 mai dernier.

L’ensoleillement est proche de la moyenne sur une grande partie du pays. Toutefois, il est excédentaire sur l’Ouest, notamment sur la Bretagne et les Pays de la Loire ainsi que sur l’extrême Nord-est.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus