Aux Etats-Unis, plusieurs espèces de poissons retrouvent des couleurs

Le 18 mars 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
28 espèces sur 44 ont largement progressé
28 espèces sur 44 ont largement progressé

Après avoir été appauvris par des années de surpêche, plusieurs stocks de poissons se sont finalement reformés au large des Etats-Unis, notamment grâce à la loi de 1996 établissant des quotas, révèle une récente étude réalisée par le Natural Resources Defense Council (NRDC).

Selon l’ONG, 21 des 44 espèces ont atteint leurs objectifs (comme le tassergal, l’aiglefin, la limande et la lotte) et 7 autres espèces ont vu leur population augmenter d’au moins 25%.

Les 16 autres, en revanche, n’ont enregistré quasiment aucun progrès, dont 10 espèces pêchées au large de la Nouvelle-Angleterre (comme la morue et la plie), en raison d’une surpêche toujours importante.

L’ensemble de ces espèces sont visées par une loi de 1996, le Magnuson-Stevens Fishery Conservation and Management Act, qui cible des objectifs de reconstitution des stocks à l’horizon 2016.

«Quand vous regardez l’évolution de dizaines de populations, vous pouvez observer que 1996 constitue un véritable tournant dans leur progression», a expliqué Brad Sewell, un avocat de la NRDC.

Cette étude se base sur les données officielles du Service national de la pêche maritime.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus