Aux Etats-Unis, des rivières toujours aussi gorgées de pesticides

Le 12 septembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plus de la moitié des rivières urbaines surcontaminées
Plus de la moitié des rivières urbaines surcontaminées
DR

Dans les rivières américaines, la situation ne s’améliore pas pour les poissons: les pesticides y sont toujours aussi présents, à des niveaux dépassant les seuils jugés critiques pour la vie aquatique, révèle un nouveau rapport de l’US Geological Survey publié dans Environmental Science and Technology.

Parmi les 125 sites testés entre 2002 et 2011, 61% de ceux en zone agricole recelaient un ou plusieurs pesticides auxquels l’exposition chronique pose un danger pour la vie aquatique, un peu mieux que les 69% observés entre 1992 et 2001.

La situation s’est en revanche nettement dégradée pour les sites urbains: de 53% des sites surcontaminés en 1992-2001, ce taux est passé à 90% en 2002-2011. Dans les sites mixtes, les chiffres stables, de 45% et 46% sur les deux périodes successives.

«Depuis 1992, il y a eu de grandes évolutions dans les concentrations des pesticides individuels, certains à la baisse, d’autres à la hausse», et ce en fonction du marché et des nouveaux produits, indique l’US Geological Survey dans un communiqué.

Le fipronil en tête de liste

Le fipronil, de la famille des néonicotinoïdes, est ainsi celui que l’on retrouve le plus souvent en quantités excessives. Avec le dichlorvos, il est d’ailleurs responsable de la grande majorité des dépassements en ville. A l’inverse, le diazinon, très présent dans les années 1990, a fortement décliné: moins utilisé dans l’agriculture, il est désormais interdit d’usage en ville.

Selon l’US Geological Survey, la situation pourrait être pire que celle dépeinte dans son rapport: parmi les plus de 400 pesticides autorisés aux Etats-Unis, l’agence n’a pu en tester que 123 pour la période 2002-2011.

Seul point positif du rapport, les seuils pour la santé humaine: ils ne sont désormais dépassés que sur un seul des sites testés, par l’atrazine. Lors de la précédente décennie, le taux de dépassement pour les seuils humains était de 17% dans les zones agricoles.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus