Autorisation des essais en plein champ de vignes OGM

Le 18 mai 2010 par Sabine Casalonga
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le ministre chargé de l'agriculture, Bruno Le Maire, a annoncé mardi 18 mai sur la radio RMC qu’il allait autoriser en Alsace la poursuite d'essais en plein champ de vignes transgéniques. « J'ai signé l'arrêté […]. Cette décision, prise en accord avec [le ministre chargé de l'écologie] Jean-Louis Borloo, est entourée de toutes les garanties nécessaires », a-t-il déclaré, selon l’ AFP.

 

L'Institut national de recherche agronomique (Inra) de Colmar avait demandé au ministère de l'agriculture la poursuite des essais qu'il mène depuis 2005 sur 70 plants de vignes OGM résistants au virus de la maladie du «court-noué» et saccagés en septembre 2009 par un militant anti-OGM. Le 14 avril, le Haut conseil des biotechnologies (HCB), avait rendu un avis favorable à la reprise de l’expérimentation (voir le JDLE).

 

« Il faudra attendre 4 ou 5 ans pour avoir des résultats. S'ils sont probants, il y aura une nouvelle procédure pour voir si on peut utiliser la culture en plein champ », a précisé Bruno Le Maire.

 

Dans un communiqué, José Bové et Sandrine Bélier, députés européens d'Europe Ecologie, ont dénoncé cette décision « alors même que la première autorisation donnée pour des essais similaires avait fait l'objet d'une annulation par le tribunal administratif de Strasbourg en septembre 2009 ». Au moment où commence l'examen du projet de loi de modernisation agricole au Sénat, José Bové regrette que la recherche sur les méthodes alternatives issues des savoir-faire paysans ne soit pas prise en compte.

  



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus