Automobile: vers une forte réduction des bonus

Le 11 octobre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Zoé bénéficiera toujours d'un bonus.
La Zoé bénéficiera toujours d'un bonus.
Renault

Après avoir coûté fort cher aux finances publiques, le bonus-malus était appelé à évoluer. C’est chose faite. Dès le 1er novembre, seuls une minorité de véhicules, peu ou pas émetteurs de CO2, pourront encore bénéficier d’une aide à l’achat, a-t-on appris, vendredi 11 octobre, de source gouvernementale.

 

Seuls les véhicules traditionnels émettant entre 60 et 90 grammes de CO2 par kilomètre conserveront une prime, toutefois rabotée à 150 euros, contre 550 jusqu'ici, a précisé la source, confirmant une information du Parisien et des Echos.

C'est notamment le cas de petites voitures comme la Twingo diesel (Renault) et la Peugeot 208.

 

Les véhicules qui émettent entre 90 et 105 gr CO2, comme la Fiat 500 ou la Mercedes A 180 CDI, qui bénéficiaient d'un bonus de 200 € en 2013, n'en auront plus.

 

Les véhicules entre 90 et 130 gr CO2/km n'auront ni bonus ni malus.

 

Nettement plus chères à l’achat, les voitures hybrides (Prius) et électriques (Zoé), conserveront une prime substantielle, mais celle-ci sera également réduite.

Les voitures électriques verront ainsi leur bonus revenir de 7.000 à 6.300 €, les hybrides passeront de 4.000 à 3.300 et les hybrides rechargeables à 4.000 (contre 4.500 ou 5.000 suivant les cas).

 

Les Echos estimaient fin septembre que seuls 7,2% des véhicules resteraient désormais éligibles au bonus, contre 35% actuellement.

 

Le système s'est avéré constamment déficitaire, avec 1,45 Md€ de pertes accumulées depuis 2008.

 

Le nouveau malus (qui entrera en vigueur au 1er janvier) commence désormais à 150 € entre 130 et 135 gr puis grimpe au fur et à mesure des émissions jusqu'à un maximum de 8.000 € au-delà des 200 gr. En 2013, il commençait à 100 € à partir de 135 gr avec un maximum de 6.000 €.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus