Australie: les économistes regrettent l’abandon de la taxe carbone

Le 28 octobre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’abolition annoncée du marché du carbone par le nouveau gouvernement conservateur australien n’est pas du goût des économistes. En fin de semaine dernière, le groupe de presse australien Fairfax Media a sondé des économistes spécialistes de l’économie du carbone. Tous jugent contreproductive la mesure prise par le Premier ministre Tony Abott.

Il y a quelques jours, le ministère de l’environnement a rendu public un projet de loi qui prévoit l’abolition de la taxe carbone, d’un montant de 25,40 dollars australiens par tonne (18 euros). Mise en œuvre par la précédente administration, travailliste, cette taxe devait laisser la place à un système d’échange de quotas d’émission, lequel devait être connecté à l’ETS européen dès 2015.

En contrepartie de la suppression de toute contrainte carbone pour les 500 plus gros émetteurs de l’île-continent, Canberra propose de planter des arbres et de consacrer 2,9 Md$ (2 Md€) en 4 ans pour aider les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. C’est ce qu’il appelle son Direct Action Plan.

Le monde à l’envers pour Justin Wolfers. Ce professeur d’économie et de politique publique australien à l’université du Michigan ne cesse de s’étonner de voir des conservateurs, traditionnellement libéraux au plan économique, remplacer un mécanisme de marché par des… subventions. «Ce sont les gens les plus sensibles au marché libre qui utilisent le moins les solutions de marché», renchérit Shane Oliver, économiste en chef d’AMP Capital, un gros fonds d’investissement aussie.

Pour John Freebairn (université de Melbourne), il ne fait aucun doute que donner un prix au carbone encourage des millions de consommateurs et d’entreprises à modifier leurs habitudes. Rendez-vous le 12 novembre, pour l’ouverture de la cession parlementaire.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus