Australie: étude sur un lien éventuel pollution-cancers

Le 11 juillet 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Gladstone, ville de l'Etat du Queensland, a deux particularités: d'une part, on y trouve la centrale électrique la plus importante du pays, une industrie de l'aluminium croissante, un fabricant de ciment et un dépôt de charbon. D'autre part, le taux de leucémies lymphoïdes chroniques y est plus de deux fois supérieur au reste de l'Etat. Compte tenu des doutes qui pèsent sur un lien éventuel entre pollution industrielle et apparition de cancers, le gouvernement du Queensland a commandé une étude sur la qualité de l'air de la ville qui durera deux ans. Selon un article de the Australian publié le 10 juillet, l'Agence de protection de l'environnement (EPA) va collecter les données qui seront analysées par Queensland Health, la division du gouvernement qui s'occupe des services de santé et qui n'a jusqu'à ce jour pas trouvé de lien entre la pollution de l'air de la ville et le taux de cancers. Ces données seront ensuite revues par un expert indépendant.

Le directeur du bureau de développement économique et industriel de Gladstone a déclaré: «Nous n'avons pas d'autre choix que de fournir à la communauté des preuves claires et explicites qui montrent que l'industrie n'entraîne pas de problèmes de santé pour les citoyens».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus