Australie: de la dioxine dans le port de Sydney

Le 14 février 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ian MacDonald, ministre des industries primaires de l’Etat de New South Wales (Australie), vient d’interdire la pêche dans le port de Sydney, en raison de concentrations très élevées de dioxine dans les poissons. Des teneurs en dioxine 100 fois supérieures aux normes autorisées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont, en effet, été détectées dans les poissons vivant dans la baie. A l’origine de l’interdiction de pêcher, de récentes études ont révélé qu’entre 1949 et 1976, la baie de Sydney (Homebush Bay), site des Jeux olympiques en 2000, a servi de décharge pour l’entreprise chimique Union Carbide. La société a enterré, pendant des années, ses déchets toxiques dans des décharges peu surveillées et, même, abandonné certains fûts remplis de dioxine sur des terrains vagues avoisinant la baie. Au fil du temps, les déchets toxiques se sont dégradés, occasionnant des fuites de dioxine dans la mer. A l’occasion des Jeux olympiques, les autorités locales avaient prévu de nettoyer les sites pollués mais la décision avait finalement été repoussée, de peur de perturber le bon déroulement des compétitions. Aujourd’hui, les autorités ont décidé d’investir 150 millions de dollars (125 millions d’euros) dans un vaste programme de nettoyage.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus