Australie: de la concurrence pour les eaux usées

Le 20 décembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le gouvernement du Premier ministre John Howard a pour projet d'obliger les Etats à donner l'accès aux eaux usées à des sociétés privées. C'est ce qu'indique un article de The Australian daté du 19 décembre.

Greg Hunt, secrétaire parlementaire du ministre de l'environnement Ian Campbell, a indiqué que si les Etats ne se mettaient pas à davantage recycler les eaux usées, ils seraient confrontés à une concurrence importante. Le gouvernement pense d'ailleurs mettre en place un système de sanction-récompense données aux Etats selon qu'ils permettent ou non à des sociétés privées d'accéder aux eaux usées à des fins de recyclage.

Compte tenu de la période de sécheresse qu'est en train de traverser le pays, des milliers d'Australiens sont confrontés à des restrictions d'eau, pour arroser leur jardin ou laver leur voiture. Et Greg Hunt considère honteux que des milliers de litres d'eaux usées soient déversés dans l'océan chaque année alors qu'ils pourraient être recyclés.

«La solution est de casser les monopoles étatiques qui existent déjà en matière d'eau, à travers une concurrence pour le droit de traiter et de vendre de l'eau recyclée aux secteurs de l'agriculture et de l'industrie», a indiqué Greg Hunt.

De son côté, le gouvernement de l'Etat de New South Wales vient de mettre fin au monopole de Sydney water et Hunter water, en ouvrant le marché de l'eau à la concurrence. Le parlement de cet Etat avait adopté en novembre le Water industry competition act, qui autorise des sociétés privées à vendre des services d'eau potable, recyclée et d'eaux usées.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus