Australie : corail qui pleure, mangrove qui rit

Le 07 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les conséquences environnementales des inondations et du cyclone Yasi diffèrent selon les milieux.

Affaiblie par le réchauffement et l’acidification des eaux du Pacifique, la grande barrière de corail a beaucoup souffert des deux événements climatiques extrêmes ayant récemment frappé l’Australie.

 

Bien qu'il soit encore trop tôt pour tirer un bilan définitif des dégâts, les experts estiment que les coraux ont été forcément endommagés par les vents atteignant une vitesse de 290 kilomètres à l'heure. « Les cyclones endommagent les récifs », déclare à l' AFP Nick Graham, chercheur à l'université James Cook. « Ils sont particulièrement préjudiciables en eau peu profonde : ils brisent les coraux et peuvent tuer des récifs entiers de coraux vivants, ce qui réduit la surface totale » occupée par ces organismes.

 

S'étendant sur 354.000 km carrés, la barrière de corail a aussi été affectée par les gigantesques inondations qui ont recouvert une partie de l'Etat du Queensland (nord-est) fin décembre et début janvier. Des débris, des sédiments, des pesticides et autres pollutions ont été rejetés à la mer, au large de la côte nord-est, notent les experts. Des fragments de coraux réduits en miettes par le cyclone ont déjà été récupérés sur les plages du nord-est, selon les autorités du parc marin de la Grande barrière de corail, qui estiment que la Barrière pourrait mettre 10 ans à se remettre de ces deux catastrophes naturelles.

 

A l’inverse, les mangroves pourraient profiter des inondations. Interviewée par The New Scientist, Catherine Lovelock, de l’université du Queensland, rappelle que le lessivage des sols agricoles par les grandes eaux amène de grandes quantités d’azote et de phosphore dans les eaux et les sols des mangroves. Cet apport d’engrais accélère la croissance des arbres. Mais il pourrait aussi contribuer à la formation de blooms algaux, redoutés par les pêcheurs et les professionnels du tourisme.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus