Audition sur les matières et déchets radioactifs

Le 26 juillet 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le 24 juillet, l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) a auditionné des membres de la Commission nationale d'évaluation des recherches et études relatives à la gestion des matières et des déchets radioactifs. Selon un communiqué de l'Assemblée nationale, la nécessité les organismes de recherche impliqués (1) de «tenir le calendrier exigeant fixé par le législateur afin de mettre au point des solutions opérationnelles pour le stockage et la transmutation» a été confirmée. L'importance des recherches en sciences sociales pour favoriser l'intégration de la consultation publique aux processus des décisions prises dans le cadre de la politique de gestion des déchets nucléaires a également été soulignée. Un expert suédois membre de la Commission a notamment fait part de l'expérience de son pays concernant l'adhésion de la population à la politique de stockage souterrain.

La Commission nationale d'évaluation, mise en place en avril 2007, est présidée par Bernard Tissot, directeur général honoraire de l'Institut français du pétrole (IFP) et comprend 12 membres désignés par le Parlement et le gouvernement. Elle est chargée chaque année de réaliser un rapport sur l'état d'avancement des recherches et études relatives à la gestion des matières et des déchets radioactifs. Le premier d'entre eux a été publié en juin. 

 (1) Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et Centre national de la recherche scientifique (CNRS)




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus