Au Royaume-Uni, une viande d’agneau douteuse

Le 23 avril 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mary had a little... chicken?
Mary had a little... chicken?
DR

Les autorités britanniques vont se pencher sur la viande d’agneau à emporter (kebab, curry), après que deux enquêtes distinctes ont révélé de très fréquentes fraudes.

 

C’est l’association de consommateurs Which? qui a tiré en premier, avec une enquête menée sur 60 échantillons de viande d’agneau, dont 30 achetés à Londres et 30 à Birmingham; 15 de curry d’agneau et 15 de viande de kebab dans chacune des villes. Annoncés le 16 avril, les résultats sont inquiétants: 24 échantillons contenaient au moins 5% de viande autre que de l’agneau (bœuf ou poulet), et 7 ne contenaient pas d’agneau du tout.

«Plus d’un an après le scandale de la viande de cheval, notre enquête révèle de nouvelles fraudes alimentaires. Le gouvernement, les autorités locales et la FSA [la Food Standards Agency] doivent faire de ces fraudes une priorité, et redoubler d’efforts afin de traquer les contrevenants», commente le directeur exécutif de Which?, Richard Lloyd.

Dans le même temps, la FSA a mené sa propre enquête, avec des résultats similaires: pour les 145 restaurants en vente à emporter testés à travers le Royaume-Uni, 43 échantillons contenaient autre chose que de l’agneau –bœuf, poulet, mais pas de cheval. 25 d’entre eux ne contenaient même que du bœuf.

Face à ces résultats, l’agence a décidé de lancer une nouvelle série de tests, avec 300 échantillons prélevés à travers le pays. L’étiquetage frauduleux des aliments peut entraîner des amendes allant jusqu’à 5.000 livres (6.070 euros), rappelle-t-elle.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus