Au Royaume-Uni, manger sain coûte toujours plus cher

Le 15 octobre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La malbouffe sort gagnante
La malbouffe sort gagnante
DR

Les inégalités nutritionnelles s’accroissent au Royaume-Uni: en 10 ans, la différence de prix entre les produits sains et ceux qui ne le sont pas s’est accrue de près de 30%, révèle une étude publiée dans la revue PLoS ONE.

Quoi que l’on mange, l’alimentation coûte de plus en plus cher, montrent ces travaux de l’équipe de Pablo Monsivais, épidémiologiste à l’université de Cambridge. Mais la hausse des prix observée au cours des années 2000 serait encore plus marquée pour les aliments sains.

Menée sur 94 types d’aliments et de boissons, l’étude montre que le prix des aliments considérés comme bons pour la santé a augmenté de 1,84 livre sterling (2,30 euros) pour 1.000 kilocalories entre 2002 et 2012, contre 0,73 £ (0,91 €) pour 1.000 kcal de malbouffe. L’écart était déjà grand, il s’est accru de 28,6%.

A apport calorique constant, il est donc trois fois plus coûteux en 2012 de manger bien (7,49 £/1.000 kcal) que de manger mal (2,50 £/1.000 kcal). «L’augmentation de la différence de prix pourrait favoriser les problèmes d’insécurité alimentaire, accroître les inégalités de santé et détériorer la santé de populations», estime Nicolas Jones, co-auteur de l’étude.

Selon les chercheurs, ce phénomène serait en partie lié à la politique agricole commune (PAC), qui favorise la production de céréales, de produits laitiers, d’huiles et de sucre, au détriment des fruits et légumes.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus