Attention au formaldéhyde émis par les lits de bébé

Le 22 octobre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le sommeil des nourrissons pourrait bien ne pas être si réparateur que ça. Une étude de l’Association santé environnement France (Asef) montre en effet que tous les lits de bébé, quel que soit leur prix, émettent du formaldéhyde, une substance reconnue cancérigène depuis 2004, présente dans la colle, le vernis ou la peinture. Si les taux émis ne représentent qu’environ un quart de la valeur toxique de référence, l’Asef indique toutefois qu’il ne faut pas sous-estimer le danger, arguant que les nourrissons sont plus sensibles à ce type de pollution que la population moyenne, et que de surcroît, ils restent en moyenne 20 heures par jour dans leur lit.

L’étude a été réalisée par le laboratoire d’analyses de contaminations chimiques Tera Environnement, et a porté sur 4 sortes de lit, allant de 50 à 200 euros, en bois massif ou avec des parties en plaquage. Au final, alors que la valeur-guide de qualité d’air intérieur fixée par l’Afsset est de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3), les lits relâchent entre 2,24 et 2,70 µg/m3.

«Notre but n’est pas de faire peur mais de trouver des solutions. Comme la toxicité décroît avec le temps, nous recommandons aux futurs parents d’acheter le lit dès le troisième mois de grossesse et de le laisser à l’extérieur (balcon, jardin…) jusqu’à la naissance», explique l’un des médecins de l’Asef dans un communiqué. Avec cette étude, l’association espère aussi inciter les industriels à commercialiser des produits moins polluants, et les politiques à rendre obligatoire l’étiquetage des matériaux d’ameublement, une mesure inscrite dans la loi dite Grenelle I et qui prendra effet à partir de 2012.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus