Atlantique Nord: le risque de refroidissement revu à la hausse

Le 15 février 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La mer du Labrador, entre le Canada et le Groenland, a été étudiée à la loupe
La mer du Labrador, entre le Canada et le Groenland, a été étudiée à la loupe

Le refroidissement de l’Atlantique Nord devrait être plus rapide que prévu, selon une étude publiée ce 15 février dans la revue Nature communications.

 

Frissons en vue. La probabilité d’observer un refroidissement de l’Atlantique Nord au cours du XXIe siècle s’élève à 45%. Ce qui s’avère plus rapide que prévu, selon les chercheurs du CNRS et des universités de Bordeaux et de Southampton. En cause: la modification de la circulation des courants marins, dont le Gulf Stream, qui tempère le climat de la Floride aux côtes européennes. Due au réchauffement climatique, cette perturbation pourrait entraîner «un bouleversement climatique sans précédent».

Plusieurs modèles informatiques montrent ainsi que la mer du Labrador, située entre le Canada et le Groenland, pourrait voir sa température baisser en moyenne de 2 à 3 degrés en moins de 10 ans. Ce qui provoquerait également des chutes du mercure dans les régions côtières.

 

Convection perturbée

Cette partie nord de l’océan Atlantique est en effet le siège d’un phénomène particulier, dit «de convection», selon lequel les eaux de surface se refroidissent fortement en hiver et, devenant plus denses, plongent vers les fonds marins. La chaleur des eaux profondes, elle, remonte alors à la surface, empêchant la banquise de se former. Or, selon plusieurs modèles climatiques, le phénomène de convection serait complètement stoppé et la densité des masses d’eau connaîtrait des variations verticales. Résultat immédiat: une chute des températures dans la région.

En 2013, le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec) avait déjà envisagé ce refroidissement de l’Atlantique Nord, mais sur une échelle de temps plus longue, en s’appuyant sur 40 modèles climatiques.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus