Atenee: un bilan plutôt positif

Le 13 mai 2005 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Trois ans après le lancement de l’appel à projets Actions territoriales pour l’environnement et l’efficacité énergétique (Atenee), 39 territoires se sont engagés dans une démarche de progrès environnemental.

L'un des principaux objectifs des contrats Atenee est de favoriser la prise en compte de l'environnement et de l'efficacité énergétique dans les politiques territoriales. Lancé en mars 2002 par le ministère chargé de l'environnement, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (Datar), ce type de contrat propose aux pays, agglomérations et parcs naturels régionaux un cadre partenarial pour définir des objectifs, mettre en oeuvre un programme d'actions, suivre et évaluer la progression des performances environnementales du territoire.

Un rapide bilan des projets engagés depuis le lancement de l'opération laisse percevoir une assez forte homogénéité géographique – les contrats se répartissent sur l'ensemble du territoire national - mais une grande diversité de contenu des politiques. Ainsi, la communauté urbaine du Grand Nancy (20 communes –266.000 habitants) s'est lancée, via le projet Planète (Plan d'efficacité territoriale de l'énergie), dans l'amélioration de l'efficacité énergétique des services publics. Pour ce faire, les autorités ont effectué le diagnostic énergétique de plus de 60 bâtiments publics, rénové les turbines d'une station micro hydroélectrique. Un audit du système d'éclairage public est également en cours. Deuxième axe privilégié par la communauté: l'évaluation et la promotion des énergies renouvelables. Dans ce cadre, un plan de soutien financier a été adopté: il permet d'accorder une subvention de 10.000 euros pour l'installation d'une chaufferie bois à alimentation automatique, et de 100 euros/m2 pour l'adoption de capteurs solaires par des particuliers.

De son côté, le parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin (145 communes, 65.000 habitants), situé en Basse Normandie, a opté pour une Opération d'amélioration de l'habitat et de revitalisation rurale (Opahrr). Les premiers résultats d'une enquête menée auprès de la population révèlent un réel intérêt des citoyens pour l'amélioration de l'isolation et du chauffage de leurs habitations. Ainsi, 193 demandes ont été identifiées pour la réalisation de travaux spécifiques d'économie d'énergie (panneaux solaire ou équipement bois). «La mise en oeuvre d'un contrat Atenee demande une forte animation de la part des acteurs territoriaux, souligne Eric Dujardin, chargé de mission développement local – PNR des Marais du Cotentin et du Bessin. Ce qui compte, c'est l'exemplarité des démarches engagées. Dans les zones rurales, tout particulièrement, chacun regarde ce que fait son voisin. Et si ce qu'il a choisi fonctionne, les autres suivent son exemple.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus