Asthme et allergies au menu des fastfoods

Le 23 janvier 2013 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ils courent plus de risques de développer des troubles allergiques.
Ils courent plus de risques de développer des troubles allergiques.

Les enfants et adolescents consommant beaucoup de fastfood ont plus de risques de développer des troubles allergiques, tels qu’asthme, rhinite ou eczéma, selon une grande étude internationale publiée dans la revue scientifique Thorax.

L’obésité n’est pas la seule à guetter ceux qui abusent du fastfood: leur richesse en acides gras (trans, saturés), en sucres et en agents conservateurs, pourrait aussi favoriser plusieurs troubles allergiques, avancent Philippa Ellwood, pédiatre à l’université d’Auckland (Nouvelle-Zélande), et ses collègues.

Menée sur plus de 500.000 enfants et adolescents de la cohorte internationale ISAAC [1], leur étude révèle un risque d’asthme sévère accru jusqu’à 39% chez ceux consommant du fastfood au moins trois fois par semaine, de 20% pour l’eczéma (70% pour les formes sévères) et de 21% pour les rhinites allergiques.

A l’inverse, les enfants et adolescents consommant suffisamment de laitages ou de fruits et légumes étaient en partie protégés de tous ces troubles, avec un risque diminué d’environ 10% chez ceux consommant le plus de fruits.

Si le lien de causalité entre le fastfood et les allergies venait à être démontré -ce que ne permet pas cette étude-, «ces résultats auraient des implications majeures en termes de santé publique, au vu de la croissance de ce type d’alimentation à travers le monde», commentent les chercheurs.

En France, l’Institut de veille sanitaire (InVS) estime la prévalence d’asthme entre 12% et 13%. Des chiffres similaires à ceux des Etats-Unis, où les centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) font état d’une hausse, qui aurait même atteint 50% entre 2001 et 2009 chez les enfants noirs.

[1] Lancée en 1991, ISAAC (International Study of Asthma and Allergies in Childhood) est la plus grande étude internationale à étudier les troubles allergiques durant l’enfance, avec près de 2 millions d’enfants inclus dans 105 pays.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus