Assainissement non collectif: les installations en dehors des clous

Le 15 septembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Seulement un quart des dispositifs affichent une qualité "acceptable"
Seulement un quart des dispositifs affichent une qualité "acceptable"

Selon une étude coordonnée par Irstea, seulement un quart des dispositifs d’assainissement non collectif (ANC) garantissent une qualité acceptable des eaux traitées.

 

L’assainissement non collectif n’est pas marginal en France puisqu’il représente 5 millions d’installations, concernant 15 à 20% de la population totale. Pourtant, leur efficacité laisse largement à désirer, comme le démontre l’étude coordonnée par Irstea, basée sur la qualité des eaux traitées par 246 installations réparties sur 22 départements. Selon cette analyse, environ 25% des dispositifs affichent une qualité «inacceptable», 25% une qualité «acceptable» et 50% une qualité «médiocre».



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus