Assainissement: difficile conformité

Le 24 novembre 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Lors d'une conférence sur l'assainissement, organisée le 23 septembre par la Fédération nationale des syndicats de l'assainissement (FNSA), au Salon des maires, Jean-Paul Lecomte, chef du bureau de lutte contre les pollutions domestiques et industrielles au ministère chargé de l'environnement, a donné des chiffres plutôt négatifs sur la mise aux normes des stations d'épuration dans le cadre de la directive du 21 mai 1991 sur le traitement des eaux urbaines résiduaires. En effet, seulement 73% des 388 stations d'épuration dimensionnées pour recevoir les effluents de plus de 10.000 habitants et situées en zone sensible sont en conformité avec les exigences européennes, alors qu'elles devraient toutes l'être depuis le 31 décembre 1998. Dans les zones non sensibles, 81% des 551 stations de même capacité sont en conformité, alors qu'elles avaient jusqu'à la fin de l'année 2000 pour effectuer les investissements nécessaires. Enfin, sur la dernière échéance, fixée au 31 décembre 2005, le ministère estime que 83% des 2.512 stations d'épuration pour plus de 2.000 habitants sont aux normes. «Mais ce qui nous pose le plus de problèmes ce sont les 7.500 petites stations dimensionnées pour une capacité de 200 à 2.000 habitants : nous n'avons pas d'évaluation», explique Jean-Paul Lecomte qui a rappelé la condamnation de la France par la Cour de justice des communautés européennes le 23 septembre 2004 concernant l'application de la directive sur le traitement des eaux urbaines résiduaires.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus