Arbitrages ministériels sur le bonus/malus et le péage urbain

Le 05 septembre 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le gouvernement a décidé de ne pas abaisser le seuil du bonus des véhicules neufs à 120 grammes de CO2 par kilomètre (gCO2/km) au lieu de 130 actuellement, annonce les Echos dans son édition du 5 septembre. Il préférerait la solution d’augmenter le montant des malus des véhicules émettant plus de 160 gCO2/km pour équilibrer financièrement ce dispositif mis en place fin 2007. Actuellement le montant des malus est compris entre 200 et 2.600 euros.

Ce choix vise à ne pas pénaliser les constructeurs automobiles français (PSA, Renault), qui commercialisent de nombreux véhicules rejetant entre 120 et 130 gCO2/km, et dont la santé économique reste fragile.

L’édition du jour des Echos annonce également la volonté par le gouvernement d’expérimenter le péage urbain. Le Monde, au contraire, indique que le Premier ministre rejette cette idée pour éviter d’accroître les prélèvements obligatoires. Quoiqu’il en soit, même avec une équipe gouvernementale résolue, l’idée aurait du mal à s’imposer, tant les maires des grandes villes françaises y sont opposés.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus