Après la maladie de Lyme, l’encéphalite à tiques?

Le lundi 23 septembre 2019 à 18h 05 par Romain Loury
Ixodes ricinus, la tique du mouton
Ixodes ricinus, la tique du mouton

Véhiculée par la même espèce de tique que la maladie de Lyme, l’encéphalite à tiques ne fait en général qu’une vingtaine de cas par an en France, pour la plupart dans l’est. Or trois cas ont été observés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, suggérant son extension à des zones jusqu’alors épargnées.

Extrait : L’encéphalite à tiques est liée au virus TBEV (Tickborne Encephalitis Virus) de la famille des flavivirus, qui compte notamment les virus Zika, du Nil occidental, de la dengue et de la fièvre jaune. Comme la bactérie Borrelia...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus