Appel à projets des démonstrateurs de captage de CO2: le ministère prend de l'avance

Le 12 juillet 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Meeddm veut donner toutes leurs chances aux industriels français prêts à répondre au futur appel à projets européen de démonstrateurs de captage et stockage de CO2. Le ministère du développement durable a lancé le 9 juillet un appel à manifestation d’intérêt (AMI). Son but sera d’identifier les projets susceptibles d’être présentés dans le cadre du dispositif européen NER300 (New entrant reserve 300). Ce mécanisme permettra de financer les démonstrateurs de taille commerciale de captage et stockage de CO2, ainsi que ceux d’énergies renouvelables innovantes. Pour ce faire, le dispositif est doté de 300 millions de quotas d’émission de gaz à effet de serre provenant de la réserve des nouveaux entrants du système d’échange communautaire (entre 4,5 et 9 millions d’euros).

L’appel à projets européen de la Commission est attendu pour les mois prochains (durant le 3e trimestre 2010). Pourtant, la France a décidé de prendre les devants en lançant cet AMI, qui permettra de « dépister » en amont les projets intéressants. A la clef, un accompagnement du Meeddm et de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) « en vue d’assurer aux projets recensés les meilleurs chances de réussite », selon le communiqué du ministère. La procédure formelle de présélection nationale ne commencera qu’une fois l’appel à projets européen lancé. S’en suivra fin 2011 la sélection finale, réalisée cette fois par la Commission. Pour l’heure, les industriels français ont jusqu’au 6 septembre pour faire parvenir leur dossier à l’Ademe, en charge de les examiner.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus