Antilles : l’épidémie de dengue s’intensifie

Le 23 août 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

En réponse à l’intensification de l’épidémie de dengue aux Antilles françaises, le gouvernement a décidé de renforcer les moyens de lutte et de prévention.

Démarrée en décembre 2009 en Guadeloupe, l’épidémie de dengue, une maladie infectieuse transmise par le moustique Aedes, dans les Antilles françaises s’est étendue depuis le début du mois d’août. Durant la première semaine, 4.100 nouveaux cas suspects ont été recensés en Guadeloupe et 3.400 en Martinique. Lors de la deuxième semaine, ce sont respectivement 3.700 et 4.100 cas qui y ont été comptabilisés, selon les données de l’Institut de veille sanitaire (InVS) et de la Cellule inter-régionale d’épidémiologie (CIRE) Antilles Guyane. Ce niveau est plus élevé que celui atteint lors de la dernière épidémie survenue en 2007 (2.500 cas hebdomadaires).

Dans un communiqué du 20 août, les ministères de la santé et de l’Outre-mer ont annoncé plusieurs mesures. Les campagnes de sensibilisation auprès de la population seront ainsi intensifiées. Par ailleurs, des militaires apporteront, dès ce lundi 23, leur renfort aux actions de démoustication et de destruction des gites larvaires.

Les ministères rappellent que les mesures de démoustication doivent être accompagnées de comportements individuels de prévention comme l’élimination des « nids à moustiques » (eaux stagnantes et détritus), du port de vêtements amples et couvrants et de l’utilisation de répulsifs et de moustiquaires.

Depuis le début de l’épidémie, 17 décès ont été recensés dont 12 en Martinique, 4 en Guadeloupe et 1 en Guyane. L’épidémie est également confirmée à Saint-Martin (650 cas dont 5 hospitalisés), mais elle épargne à ce jour l’île de Saint-Barthélémy.

La dengue classique provoque une forte fièvre, des maux de tête et des douleurs articulaires. Les formes graves de la maladie, dont la dengue hémorragique, peuvent être mortelles. Des épidémies de dengue touchent régulièrement les Antilles, mais depuis 2005 une recrudescence inhabituelle de cette maladie y est constatée.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus