Antibiotiques: Listeria s’aguerrit au froid

Le 10 septembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Listeria se renforce au froid
Listeria se renforce au froid
DR

Redoutable pathogène alimentaire, la bactérie Listeria monocytogenes devient plus résistante aux antibiotiques après avoir été soumise à un stress non mortel, qu’il s’agisse de sel, du froid ou d’un pH acide, révèle une étude publiée dans la revue Food Microbiology.

Heureusement rare avec ses 1.642 cas rapportés dans l'Union européenne en 2012, la listériose est l’une des infections alimentaires les plus dangereuses, avec un taux de mortalité proche de 20% et un taux d’hospitalisation de 90%. Proliférant dans la viande et les produits laitiers, elle résiste bien au froid et au sel.

Or, dans de telles conditions, non seulement elle survit mais elle devient aussi plus difficile à éliminer, révèle une étude jordano-canadienne publiée dans Food Microbiology. Etudiant trois souches de Listeria (l’une cultivée en laboratoire, les deux autres directement isolées de produits alimentaires), les chercheurs montrent que Listeria s’avère plus résistante aux antibiotiques après avoir survécu à un stress osmotique (en présence de sel), une basse température (jusqu’à 4°C) ou un milieu acide (jusqu’à un pH de 5).

Une nouvelle explication à l’antibiorésistance?

Selon l’équipe, ce phénomène pourrait en partie expliquer l’émergence de résistance aux antibiotiques chez Listeria monocytogenes. Une antibiorésistance dont tous les experts s’accordent à dire qu’elle constitue une grave menace pour la santé publique. Et qui pourrait donc ne pas être seulement liée à l’usage excessif d’antibiotiques dans les élevages, mais aussi à la conservation des aliments dans des conditions bactériostatiques, et non bactéricides [1].

Au-delà de Listeria monocytogenes, le phénomène pourrait concerner bien d’autres bactéries. D’autres études ont ainsi montré une induction d’antibiorésistance lorsque des bactéries Escherichia coli sont soumises à des agents de décontamination de la viande qui ne sont pas assez concentrés (voir le JDSA).

[1] Des conditions bactéricides sont celles qui tuent les bactéries, des conditions bactériostatiques celles qui ne font que bloquer leur prolifération.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus