Antennes-relais: deux élus parisiens demandent une réforme

Le 12 octobre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
René Dutrey est en charge de l'environnement à la mairie de Paris
René Dutrey est en charge de l'environnement à la mairie de Paris

Alors que le prochain Conseil de Paris des 15 et 16 octobre doit voter la nouvelle charte sur la téléphonie mobile en vigueur dans la capitale (voir JDLE), deux élus parisiens demandent une réforme des réglementations nationale et européenne.

René Dutrey, adjoint Europe Ecologie-les Verts en charge du développement durable, et Mao Péninou, adjoint PS à la qualité des services municipaux, plaident -dans une tribune publiée sur le site jdd.fr- pour la création d’un réseau unique et inter-opérable d’antennes-relais.

«La charte parisienne présente certes des avancées indéniables, mais la formule a atteint les limites de ce qu’une collectivité locale peut faire», écrivent-ils. Le pouvoir des maires est en effet extrêmement limité.

Un réseau unique permettrait, selon eux, d’exploiter les fréquences vacantes sans risque d’interférence. Il pourrait aussi prioriser l’installation d’antennes sur les sites les plus appropriés, comme les toits très hauts, sans vis-à-vis, ce qui réduirait le besoin d’émission et par conséquent les risques d’exposition subis par les riverains.

Mais, pour cela, des réformes s’imposent au niveau national et européen, «pour rompre avec la logique de concurrence à tout prix pour lui substituer une logique de coopération». Des schémas d'implantation d'antennes permettraient d'encadrer la mise en place des antennes-relais.

 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus