Antennes-relais: 238 villes candidates aux tests de réduction des seuils

Le 17 novembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
238 communes auraient répondu à l’appel à candidatures lancé par le Meeddm en septembre en vue de tester la réduction des seuils d’exposition aux antenne-relais, selon l’association Robin des Toits, à l’origine de cette initiative.

Lors du «Grenelle des ondes», Robin des Toits avait proposé que des villes tests expérimentent le seuil d’exposition de 0,6 volt par mètre (V/m). Selon le protocole défini par le comité opérationnel, 10 à 20 communes testeront l’impact d’un abaissement des seuils à des valeurs comprises entre 0,1 V/m et les seuils réglementaires (41 et 61V/m) entre novembre et avril 2010 (1).

La liste publiée par Robin des Toits comporte 291 candidatures, plusieurs zones d’une même commune pouvant y figurer. On y retrouve notamment Toulouse, Orléans, Lyon (2 arrondissements), Paris (six arrondissements) mais aussi Hérouville Saint-Clair (Calvados) et Château-Thierry (Aisne) où les élus locaux ont déjà pris des mesures d’interdiction des antennes. «Au vu du nombre de communes candidates (…) on constate que le 0,6V/m est devenu le seuil d’acceptabilité sociale en matière de téléphonie mobile», se félicite l’association.

(1) Dans le JDLE «Antennes: l’appel à candidatures pour les villes-pilotes lancé»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus