Antennes: les tests dans les villes-pilotes débuteront en avril

Le 15 février 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les expérimentations relatives à la baisse de l’exposition aux ondes électromagnétiques émises par les antennes-relais dans 17 villes-pilotes ne débuteront pas avant le mois d’avril, a indiqué le député François Brottes (PS, Isère) président du comité opérationnel ad hoc.

«Il a fallu du temps pour se mettre d’accord mais nous rentrons maintenant dans la phase opérationnelle. Les consultations avec les prestataires de service sont en cours. Les travaux de modélisation devraient nécessiter de 3 à 4 semaines de travail. Les expérimentations ne débuteront donc pas avant avril», a expliqué François Brottes. Il a également rappelé que les tests iraient jusqu’au seuil de 0,1 volt par mètres (V/m) à condition que la qualité des services soit préservée.

29 communes pilotes «représentatives du territoire national» ont été sélectionnées pour les expérimentations, 17 pour la baisse des niveaux d’exposition et 12 pour les nouvelles modalités de concertation. Trois villes dont Saint-Mandé (Val de Marne) et Chassieu (Rhône) ont été ajoutées à la liste présentée le 27 novembre dernier (1). Les travaux ont déjà été initiés sur trois sites à Grenoble, Thiers ainsi que le 14ème arrondissement de Paris.

Lors de son discours du 11 février devant les représentants des villes retenues, Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’écologie a rappelé le rôle déterminant de cette expérimentation «pour tirer des conclusions» sur les possibilités de diminuer l’exposition de la population aux ondes «sans que cela ne se traduise par une moins bonne couverture ou, pire, par une hausse de la puissance des terminaux.» Par ailleurs soulignant la complexité de la situation, elle a rappelé «qu’aucune étude scientifique ne prouve la dangerosité des antennes-relais, mais de plus en plus de personnes s’y opposent. A l’inverse, des études tirent la sonnette d’alarme sur le portable, mais de plus en plus de personnes en possèdent.»

Le 5 février, lors du comité de suivi de la table ronde «Radiofréquences», un bilan d’étape des différents groupes de travail a été réalisé, sous la conduite du président Jean-François Girard. Le Meeddm précise dans son communiqué que les points abordés ont notamment concerné les dispositions du projet de loi Grenelle II, l’organisation de la recherche, la rénovation du dispositif de contrôle de l’exposition du public et le renforcement de l’information destinée au grand public.

(1) Dans le JDLE «Antennes-relais: la liste des villes-tests est publiée»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus