Anne Le Strat perd la présidence de l’Agence de l’eau Seine-Normandie

Le 01 décembre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

André Santini appartient bel et bien au groupe des indéboulonnables de la politique. Selon un communiqué publié aujourd’hui 1er décembre sur le site du Syndicat des eaux de l’Ile-de-France (Sedif), le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a proclamé l'élection d'André Santini à la présidence du comité de bassin de l’Agence de l’eau Seine-Normandie (AESN), «après avoir annulé l'élection d'Anne Le Strat du 29 septembre dernier».

André Santini récupère donc son siège qu'il avait dû céder à Anne Le Strat, adjointe au maire de Paris chargée de l'eau. Le député-maire d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), qui achevait son deuxième mandat, avait été battu au second tour du scrutin le 29 septembre par 69 voix contre 73 à l’actuelle présidente de la Régie municipale de l'eau de Paris, qui devenait ainsi la première femme à la tête d'un comité de bassin (voir JDLE).

André Santini avait déposé un recours devant le tribunal administratif de Cergy contre cette élection, contestant le mode de calcul de la majorité nécessaire pour l'emporter, alors qu'au premier tour il avait recueilli 71 voix contre 70 à son adversaire.

L'audience a eu lieu le 24 novembre et la décision a été connue hier soir, à la veille du premier comité qu’Anne Le Strat devait présider: «C'est un pur scandale! Cette célérité du tribunal pourrait rentrer dans le Guinness Book des records», a-t-elle déclaré.

Le tribunal annule le second tour, estime que seul le premier tour est valable et qu’«André Santini est élu, alors que le second tour n'avait été contesté par personne lors de l'élection, où le mode de désignation utilisé est celui en cours depuis plus de 12 ans», poursuit-elle.

«Cela donne l'impression d'un putsch judiciaire qui va à l'encontre d'un vote démocratique, a déploré l'élue parisienne. Le comité de bassin de ce matin a été reporté, on n'a pas voulu faire comme si de rien n'était». Anne Le Strat se réserve le choix du type d'action à engager pour contester ce jugement du TA de Cergy.

André Santini s'est, lui, félicité de cette décision: «Le TA a été très vite, il s'est appuyé sur une jurisprudence constante du Conseil d'Etat, il m'a confirmé dans mes fonctions, je suis content», a-t-il déclaré, précisant qu'il avait décidé de déposer ce recours après des échos désagréables dans la presse. Parlant de ses adversaires au sein du comité de bassin, André Santini a estimé qu'il fallait qu'ils apprennent à respecter le droit.

Etablissement public dépendant du ministère de l'écologie, l'AESN est chargée de la protection de l'eau sur un territoire qui s’étend sur 20% de l’Hexagone et abrite 17,6 millions d'habitants. Le comité de bassin de Seine-Normandie est donc le plus important de France, couvrant 25 départements et surtout disposant d'un budget de près d'un milliard d'euros. Ses ressources proviennent des taxes acquittées par les usagers via leur facture d'eau. C'est cet organisme qui s'occupe de l'ensemble de la ressource en eau et de la protection du milieu (captage, assainissement, environnement).

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus