Analyse du rapport sur la présence de salmonelles chez l'homme, les aliments et les animaux

Le 06 avril 2011 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 28/03/2011 par Alda Bassanza

Animaux > Elevage / Abattage


Dans un rapport et un communiqué publiés le 22 mars 2011, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) analysent les résultats des informations fournies par les Etats membres sur les zoonoses et les foyers de toxi-infections alimentaires dans l’Union européenne en 2009.

Les zoonoses sont des infections et des maladies qui sont naturellement transmissibles directement ou indirectement, par exemple via des aliments contaminés, entre les animaux et les humains. Afin de prévenir l'apparition de zoonoses, l'Efsa estime qu'il est important d'identifier les animaux et les denrées alimentaires qui constituent les principales sources d'infections. A cet effet, les Etats membres fournissent à l'Efsa un ensemble d'informations concernant les actions visant à protéger la santé humaine ou animale.
 
L'Efsa analyse ces informations et établit dans un rapport les éléments suivants :
- les cas de salmonelloses chez l’homme ont baissé de 17 % en 2009. Pour l'Efsa et l'ECDC, cette chute "constitue un accomplissement important et indique que les mesures de contrôle mises en place par les États membres de l’UE et la Commission européenne sont efficaces" ;
- le taux de notification de la campylobactériose dans l'Union européenne (UE) a légèrement augmenté en 2009 par rapport à 2008, et elle continue à être la zoonose la plus fréquemment rapportée dans l'Union européenne avec 198.252 cas humains confirmés ;
- les infections humaines dues à la listeria ont augmenté de 19 % en 2009 par rapport à 2008, avec 1 645 cas confirmés ;
- il y a une légère augmentation des infections dues à l'escherichia coli vérotoxinogène (VTEC) ;
- le nombre de cas de brucellose confirmés chez les humains ont diminué à un taux statistiquement significatif et, au total, 401 cas confirmés ont été signalés dans l'Union européenne en 2009.

A noter, le règlement (CE) n° 2160/2003 du 17 novembre 2003, prévoit la fixation d’objectifs de l’Union en vue de réduire la prévalence des zoonoses et des agents zoonotiques énumérés en son annexe I chez les populations animales qui y sont recensées. Le règlement (UE) n° 200/2010 du 10 mars 2010 pris en application du règlement (CE) n° 2160/2003 du 17 novembre 2003, fixe quant à lui, un objectif communautaire en vue de réduire la prévalence de certains sérotypes de salmonelles dans les cheptels reproducteurs de Gallus gallus.

Pour rappel, l’objectif de réduction de l’Union avait tout d'abord été fixé temporairement par le règlement (CE) n° 1003/2005 du 30 juin 2005 portant application du règlement (CE) n° 2160/2003 du 17 novembre 2003 en ce qui concerne la fixation d’un objectif communautaire de réduction de la prévalence de certains sérotypes de salmonelles dans les cheptels reproducteurs de Gallus gallus. Le règlement n° 200/2010 du 10 mars 2010 a abrogé ce texte et a fixé un objectif permanent à compter du 1er janvier 2010.

Source :
-Communiqué de l'Efsa, "Le rapport de l’EFSA et de l’ECDC sur les zoonoses montre que la présence de Salmonella chez l’homme diminue pour la cinquième année consécutive", 22 mars 2011 ;
-Rapport de l'Efsa, "The European Union Summary Report on Trends and Sources of Zoonoses, Zoonotic Agents and Food-borne Outbreaks in 2009", 23 février 2011.

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus