Amundi verdit un peu plus sa gestion d’actifs

Le 09 octobre 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Amundi a exclu de ses portefeuilles les gros producteurs et consommateurs de charbon.
Amundi a exclu de ses portefeuilles les gros producteurs et consommateurs de charbon.
DR

Concordance des temps. Au moment où les climatologues du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) livraient leur diagnostic sur l’état de la planète, le leader européen de la gestion d’actifs verdissait un peu plus ses politiques d’investissement.


Lundi 8 octobre, Amundi a présenté un plan visant à renforcer la prise en compte des critères climatiques et sociaux dans ses décisions.

En trois ans, la filiale du Crédit Agricole appliquera systématiquement une grille de lecture ESG (Environnement, Social, Gouvernance) à la gestion de tous ses fonds. Le groupe annonce déjà gérer 270 milliards d’actifs en prenant en compte des critères ESG, soit 19% de ses encours.

140 entreprises déjà exclues

Certains de ces critères, comme l’utilisation massive du charbon ou la fabrication d’armes non conventionnelles, sont déjà mis en œuvre. L’an passé, Amundi a ainsi exclu de ses portefeuilles 140 entreprises ne répondant pas à ces deux critères.

Cette analyse ESG conditionnera aussi le vote d’Amundi lors des assemblées générales des actionnaires des entreprises.

L’investisseur entend renforcer les initiatives liées à l’environnement et à fort impact social. «L’ambition est de doubler les montants investis dans ces initiatives spécifiques, en faisant passer à 20 milliards d’euros le volume de fonds thématiques.»

Amundi prévoit enfin de consacrer 500 M€ aux entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire, contre 200 M€ aujourd’hui.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus