Amsterdam dit neen aux véhicules thermiques

Le 03 mai 2019 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le vélo va chasser la voiture le long des canaux.
Le vélo va chasser la voiture le long des canaux.
DR

D’ici à 2030, Amsterdam aura interdit les véhicules polluants. L’objectif est double: améliorer la qualité de l’air de la capitale des Pays-Bas et développer les modes de transport propres.

 

Amsterdam, la ville pro-vélo, est en passe de devenir la ville anti-voiture. Dans la cité lacustre, les deux tiers des déplacements se font à bicyclette contre 22% pour la voiture. Chiffre appelé à baisser encore. D’ici 2030, la municipalité dirigée par l’écologiste Femke Halsema veut purement et simplement interdire les véhicules thermiques. Décision prise jeudi 2 mai par le conseil municipal. Le plan d'action ambitionne ainsi de réduire de 9% les émissions de CO2 en une dizaine d’années.

plan décennal

En effet, malgré l’omniprésence du vélo, l’air n’est pas d’une grande pureté, en raison de la circulation et des sites industriels. Les niveaux actuels de dioxyde d'azote et de particules seraient à l'origine de maladies respiratoires, indique le ministère de la santé. Les Amstellodamois verraient ainsi leur espérance de vie diminuée de plus d'un an.

Pour y remédier, la ville a établi un plan décennal précis. Dans un premier temps, les zones environnementales (où seront interdites les vieilles voitures diesel) seront élargies, avant que ne soient ouvertes des zones zéro émission. Parallèlement, la ville encouragera, subvention à l’appui, les modes de circulation propres: vélo, mais aussi véhicules électriques. «Jusqu'en 2030, de plus en plus de types de véhicules dans de plus en plus d'endroits de la ville doivent être sans émissions», affirme un communiqué de la mairie. De 16.000 à 23.000 bornes de recharge seront mises en service dans l’agglomération d’ici à 2025, contre 3.000 aujourd’hui.

trois étapes

Première étape: 2020. Une nouvelle zone environnementale sur la rocade (A10) fixera des limites non franchissables aux voitures de tourisme diesel âgées d’au moins 15 ans, aux camions et aux utilitaires. 2022 verra la création d’une zone sans émissions pour les bus et les autocars de transport en commun aux abords de la gare centrale d'Amsterdam. Le trafic de fret dans la zone environnementale ne sera accessible qu'aux véhicules de norme Euro6 ou supérieure.

En 2025, les amateurs de grosses cylindrées et autres deux-roues motorisés devront rebrousser chemin dans les zones bâties si leur véhicule n’est pas électrique. La rocade A10 deviendra une zone sans émissions pour les camions et les camionnettes de livraison, les taxis, les bus et les autocars de transport en commun.

Enfin, en 2030, les véhicules polluants, quels qu’ils soient, seront purement et simplement bannis des zones construites. 

chasse aux parkings

Pour limiter les critiques, la mairie veut mettre en place un système de subventions et d’exemptions. Est avancée l’idée d’une aide à l’achat d’un véhicule propre, ou de permis de stationnement délivrés à leurs propriétaires. Un sésame car les places sont chers à Amsterdam! D’ici à 2025, 11.200 places (3% du parc) devraient laisser la place, dans le centre, à des espaces verts et des parkings à vélo.

Le plan d'action sur la qualité de l'air sera discuté au conseil municipal à la fin du mois de mai. De début juin à mi-juillet, les habitants pourront donner leur avis via une plateforme numérique. Après consultation, les plans seront finalisés, puis adoptés par le conseil.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus