Amiante: ouverture du procès contre Eternit en Italie

Le 11 décembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le plus grand procès pénal sur l'amiante, celui de deux ex-dirigeants de l’entreprise de matériaux de construction Eternit, a débuté le 10 décembre à Turin (Italie), rapporte l’AFP.

L'ex-propriétaire suisse du groupe Stephan Schmidheiny et un ancien haut dirigeant belge, Jean-Louis Marie Ghislain de Cartier de Marchienne, sont jugés pour avoir provoqué intentionnellement une catastrophe et enfreint les règles de la sécurité au travail. Accusés de la mort de près de 2.900 personnes et des maladies de plusieurs centaines d’anciens ouvriers et habitants des villes où le groupe avait ses usines, ils risquent de 3 à 12 ans de prison. A l'issue des audiences préliminaires qui avaient débuté en avril (1), le tribunal avait décidé le renvoi en justice des deux ex-dirigeants. L'Etat italien est également cité à comparaître pour responsabilité civile. «L'amiante fait partie de l'Histoire (...) et ce serait une erreur de chercher à faire un procès à l'histoire à travers ces hommes», avait rétorqué en juillet la défense. La filiale italienne d'Eternit a fait faillite en 1986, 6 ans avant l'interdiction de l'amiante.

Les parties civiles, dont le nombre pourrait s’élever à 2.000, devraient demander plusieurs centaines de millions d'euros de dédommagements. Mais elles entendent aussi faire de ce procès un symbole au rayonnement international.

L'Association française de défense des victimes de l'amiante (Andeva) souhaite que le procès de Turin serve «d'exemple à la France» pour qu’y soit aussi organisé un procès pénal de l’amiante. Fin novembre, un ancien dirigeant d’Eternit, premier groupe français d’amiante ciment, Joseph Cuvelier, a été mis en examen par la juge d’instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy, selon une information d’Andeva.

(1) Dans le JDLE «Amiante: procès historique en Italie»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus