Amiante: le pire à venir?

Le 20 janvier 2015 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
"Au moins une ou deux décennies"
"Au moins une ou deux décennies"
DR

En France, l’amiante n’en a pas fini de faire des victimes, loin de là. Et contrairement à ce qui avait été avancé jusqu’alors, le pic d’incidence des cancers n’a probablement pas encore été atteint, a jugé mardi l’Institut de veille sanitaire (InVS).

«À ce jour, les estimations produites n’excluent pas que l’épidémie continue de se développer (…) pendant au moins une ou deux décennies dans notre pays», avance l’InVS dans un bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) spécial amiante. Voilà qui va à l’encontre d’autres travaux épidémiologiques, dont ceux basés sur les registres de cancers Francim, qui estimaient le pic d’incidence autour de 2000.

Selon les chiffres du Programme national de surveillance du mésothéliome (PNSM), l’incidence de cette maladie liée à l’amiante n’a au contraire cessé de progresser au cours des années 2000. Selon la méthode utilisée, le nombre de cas annuels de mésothéliome, dont 87,3% liés à une exposition à l’amiante, serait passé d’une fourchette de 502 à 588 cas en France pour la période 1998-2000 chez l’homme, à un chiffre compris entre 695 et 789 pour 2009-2011.

+92% chez les femmes

Pour la population masculine, l’augmentation est donc de 34%, et elle atteint même 92% chez les femmes –qui constituent 17,3% des cas de mésothéliome. Difficile de prédire l’évolution: «la poursuite du suivi réalisé dans le cadre du PNSM permettra de mieux appréhender la dynamique de cette épidémie dans les années à venir», commente l’InVS.

Outre le mésothéliome, l’ensemble des cancers liés à l’amiante, tels que ceux du poumon, du larynx et de l’ovaire, toucheraient entre 2.200 et 4.500 personnes chaque année en France, indique l’institut. Premiers concernés, les hommes artisans retraités, dont l’InVS estime que 64% ont été exposés à l’amiante au cours de leur carrière –contre 32% de l’ensemble de la population masculine de 50-74 ans.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus