Amiante: la surveillance des artisans retraités continue

Le 14 septembre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le dispositif de surveillance d’Epidémiologie et surveillance des professions indépendantes (Espri) poursuit son cours, rappellent le Régime social des indépendants (RSI) et l’Institut de veille sanitaire (InVS) dans un communiqué commun du 10 septembre.

Lancé en 2005 et couvrant 7 régions françaises depuis 2008 –Aquitaine, Basse et Haute-Normandie, Limousin, Picardie, Nord-Pas-de-Calais et Poitou-Charentes (1)–, ce dispositif vise à «repérer les artisans ayant pu être exposés à l’amiante durant leur carrière professionnelle afin de leur proposer un bilan d’exposition et éventuellement un suivi médical». Il doit permettre de mieux cerner les circonstances d’exposition à cette substance dans les métiers de l’artisanat, ainsi que son impact sanitaire. La probabilité d’y avoir été exposée est évaluée, et un bilan médical gratuit proposé si le niveau d’exposition évalué le justifie.

Depuis 2005, sur 11.000 artisans à la retraite sollicités, 6.800 (62%) ont accepté de participer. 4.500 d’entre eux (67%) ont été considérés comme ayant été possiblement exposés et ont bénéficié d’un bilan médical. Sur les 1.250 ayant bénéficié d’un bilan complet, 16% présentaient au moins une pathologie –«souvent bénigne» précise le communiqué– potentiellement liée à l’exposition à l’amiante.

Des résultats plus détaillés sont attendus début 2010.

(1) Dans le JDLE «L’évaluation d’exposition à l’amiante étendue à 4 nouvelles régions»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus