Amiante: faute inexcusable pour des employeurs de Dordogne

Le 22 décembre 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'amiante, un marathon judiciaire
L'amiante, un marathon judiciaire
DR

Le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Dordogne, à Périgueux, a reconnu, mardi 20 décembre, la faute inexcusable de trois employeurs face à d’anciens salariés atteints de maladies liées à l’amiante.

Parmi ces trois anciens salariés, un seul est encore vivant: il s’agit d’un ancien pompier, âgé de 73 ans, actuellement atteint d’un cancer bronchopulmonaire non opérable. Exposé pendant 35 ans à l’amiante, il a exercé à la Poudrerie de Bergerac, site de fabrication de poudres et d’explosifs (notamment à visée militaire) actuellement exploité par l’entreprise Eurenco (groupe SNPE).

Les deux autres affaires opposaient EDF et l’entreprise de papeterie Condat aux ayant-droits de deux anciens salariés, tous deux décédés de maladies liées à l’amiante. Dans les trois cas, le TASS de Périgueux a reconnu la faute inexcusable des employeurs, qui devront verser des indemnités aux victimes ou à leurs familles.

D’autres dossiers en cours

Contacté par le JDLE, René Vincent, le président du Cerader 24[i], association qui soutient les victimes de l’amiante dans leurs démarches, indique suivre environ 340 dossiers –dont 108 de personnes décédées- en Dordogne. Parmi eux, 42 ont trait à d’anciens salariés de la Poudrerie de Bergerac, ajoute-t-il.

«D’ici 2050, l’amiante aura fait 100.000 morts en France: c’est une situation intolérable face à laquelle l’Etat ne fait quasiment rien. Quand les entreprises sont prises la main dans le sac, elles font un peu de désamiantage, mais personne ne bouge vraiment», juge René Vincent.



[i] Collectif pour l’élimination rapide de l’amiante et défense des exposés aux risques

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus