Amiante: augmentation des demandes d’indemnisation

Le 24 août 2007 par Diana Semaska
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le nombre de demandes d'indemnisation des personnes exposées à l'amiante a augmenté pour la période de juin 2006 à mai 2007. Selon le Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (Fiva) dans son 6e rapport d'activité au gouvernement et au Parlement, il atteint désormais 22.681 demandes. Soit une hausse de 32% par rapport à l'année précédente. L'augmentation atteint 25% pour les nouveaux ayants droit des victimes décédées avant la mise en place du Fiva en 2001.

Ces demandes s'accompagnent d'une augmentation du nombre d'offres d'indemnisation. Celles-ci s'élèvent à 14.301, contre 11.112 l'année précédente. Quant aux dépenses d'indemnisation, elles se sont accrues de 45 millions d'euros, passant de 330,2 en 2005-2006 à 375,3 en 2006-2007.

Le fonds, créé à l'intention des personnes ayant développé une maladie liée à l'amiante suite à une exposition d'origine professionnelle, a vu le nombre de demandes d'indemnisation augmenter constamment, selon le rapport.

Autre constat: en 2006, la moyenne mensuelle des demandes liées à des aggravations de la maladie existante ou à l'apparition d'une nouvelle pathologie ou à un décès chez des victimes déjà connues du Fiva s'élevait à 429, contre 383 en 2005 (hausse de 12,2%).

Néanmoins, 87,5% des demandes au Fiva viennent de la part «de victimes atteintes de maladies bénignes reconnues comme maladies professionnelles occasionnées par l'amiante.»

L'âge moyen auquel la victime obtient un certificat médical est en baisse, puisqu'il est passé à 61,1 ans au lieu de 62,1 ans sur la période précédente.

C'est dans les régions Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire et Normandie (haute et basse) que se concentrent près de 55% des victimes de l'amiante.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus