Amende record pour un dégazage en mer

Le 12 juin 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La trainée de pétrole, laissée par le vraquier,  faisait plus de 20 km de long.
La trainée de pétrole, laissée par le vraquier, faisait plus de 20 km de long.
DR

Le capitaine d'un navire russe et son armateur ont été condamnés à une amende de 800.000 euros pour un dégazage en août 2012 au large du Finistère, a-t-on appris ce 12 juin auprès du tribunal correctionnel de Brest.

Cette condamnation est conforme aux réquisitions du parquet, qui avait estimé début avril qu'il n'y avait pas de doute sur le fait que le rejet d'hydrocarbures provenait bien du navire russe, le Mikhaïl Kutuzov. Son capitaine, Pavel Ryabov, avait nié avoir été au courant d'un quelconque dégazage.

L'amende à laquelle il a été condamné hier est à la charge de la compagnie russe Murmansk Shipping Company à hauteur de 95%, selon le greffe du tribunal.

Le 28 août 2012, le vraquier de 180 m de long, qui naviguait à quelque 200 kilomètres au sud-ouest de la pointe de Penmarc'h (Finistère), avait été dérouté vers le port de Brest en raison d'une suspicion de pollution volontaire.

Un avion des douanes avait repéré dans son sillage une nappe irisée de 20 km de long et 50 m de large.

L'armateur avait dû s'acquitter d'une caution de 500.000 € avant de pouvoir reprendre la mer.

Plusieurs associations de protection de l'environnement comme France Nature Environnement, Bretagne vivante ou encore la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), parties civiles, ont obtenu entre 5.000 et 1 € de dommages et intérêts.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus