Amende record pour un dégazage dans l’Atlantique

Le 10 juillet 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le tribunal de Brest a condamné mercredi 1er juillet les capitaines de deux navires reconnus coupables de rejet d’hydrocarbures en septembre et novembre 2008. Le capitaine du Al Esraa, battant pavillon égyptien, écope d’une amende de 1 million d’euros, tandis que celui du Valentia, navire libérien, est condamné à une amende de 2 millions €, dont 95% à la charge de l’armateur. Cette amende est la plus forte jamais prononcée pour des faits de dégazage sauvage.

Dans un communiqué, l’ONG Surfrider Foundation, qui s’était portée partie civile, estime que «ces peines sont exemplaires et vont sans nul doute jouer par la suite un rôle dissuasif dans le domaine du transport maritime».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus