Altéo: rejets aériens de soude et de bauxite à Gardanne

Le 10 mars 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le parc national des Calanques, où Altéo déverse ses effluents.
Le parc national des Calanques, où Altéo déverse ses effluents.

La rupture d’une canalisation dans le périmètre de l’usine Altéo de Gardanne (Bouches-du-Rhône) a occasionné le relargage dans l’air d’environ 15 mètres cubes de soude et de bauxite. «Un panache de projections de ces produits d’abord circonscrit à l’usine a été par la suite relevé sur une quinzaine d’hectares à proximité se traduisant par des dépôts de cristaux blanchâtres», précise la préfecture dans un communiqué. Les voitures aux alentours étaient recouvertes d’un dépôt blanc –de la soude- que les autorités recommandent de ne pas toucher, pour éviter toute irritation ou brûlure.

 

Le parquet d’Aix-en-Provence a immédiatement diligenté une enquête de gendarmerie sur les causes de l’accident, qualifié «d’incident sans gravité» par l’entreprise Altéo. L’incident a eu lieu entre 1 et 2 heures du matin; aucun blessé immédiat n’est à déplorer. La production d’alumine a été immédiatement stoppée et la fuite maîtrisée, selon l’entreprise. Le préfet réclame que toutes les canalisations de l’usine fassent l’objet d’une vérification. L’Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) et la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), chargés de la police de l’eau, ont pour mission de vérifier les éventuelles pollutions des ruisseaux à proximité. L’inspection du travail a également été saisie.

 

En décembre 2015, l’entreprise, propriétée d’un fonds de pension américain, a obtenu le droit de poursuivre les rejets liquides (et non plus des boues rouges comme par le passé) inhérents à la transformation de bauxite en alumines. Des rejets traités par un système de filtre presse, doublé d’une filtration sous pression, qui permet de réduire la pollution d’environ 95%, mais qui n’en dépassent pas moins, et de loin, les seuils admis pour plusieurs substances, dont l’aluminium (245 fois) et l’arsenic (34 fois).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus