Allemagne: RWE attaque la taxe sur le combustible nucléaire

Le 22 juin 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le numéro deux allemand de l'énergie, RWE, a porté plainte contre une taxe sur le combustible nucléaire décidée par le gouvernement allemand.

«Nous avons porté plainte contre cette taxe devant le parquet financier de Munich (sud), compétent en première instance», a déclaré, ce mercredi 22 juin, un porte-parole de l’énergéticien.

Cette décision est sans surprise: RWE avait laissé entendre à plusieurs reprises qu'il pourrait faire appel à la justice contre cet impôt après la décision de la chancelière Angela Merkel de revenir sur sa promesse de prolonger la durée de vie des réacteurs allemands.

Le porte-parole de RWE a toutefois refusé de lier la plainte au revirement du gouvernement intervenu à la suite de la catastrophe nucléaire japonaise de Fukushima. «Nous avions dit très tôt que nous avions des doutes sur la légalité de cette taxe», a-t-il déclaré.

RWE a récemment rechargé le combustible de son réacteur de Gundremmingen B, dans lequel le numéro un allemand de l'énergie E.ON a également des parts.

Depuis le début de l'année, le gouvernement allemand prélève une taxe qui doit être payée chaque fois que du combustible neuf est inséré dans l'un des 17 réacteurs du pays.

Interrogé à son tour, E.ON a indiqué qu'il n'avait pas encore porté plainte mais qu'il comptait le faire «dans les semaines qui viennent».

Cette taxe avait été décidée l'an dernier et, même si le gouvernement s'en défend, elle était vue comme une contrepartie à l'allongement de la durée d'exploitation des réacteurs nucléaires du pays. Elle doit rapporter plus de 2 milliards d'euros par an au fisc.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus