Allemagne: retour du charbon

Le 26 avril 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La filiale du groupe minier allemand RAG, Deutsche Steinkohle (DSK) a annoncé avoir entamé une procédure de demande d'autorisation en vue d'ouvrir en Allemagne une mine de charbon à coke. Cette décision devrait être marquée d’une pierre blanche, la tendance étant depuis plus de 20 ans à la fermeture des mines outre-Rhin, mais aussi dans toute l’Europe. Néanmoins, la procédure devant durer de 3 à 5 ans, l’exploitation du site de Donar, près de Hamm dans le bassin industriel de la Ruhr (ouest), ne pourrait débuter d'ici 8 à 10 ans, précise un communiqué. Le site pourrait produire quelque 3 millions tonnes de coke par sur une trentaine d'année. Il emploierait quelque 2.500 personnes. Ce projet serait intégralement financé par des investisseurs privés pour lesquels il est «attractif vu le niveau actuel des prix du charbon à coke et du coke, ainsi que leur évolution pronostiquée», a commenté le patron du groupe minier, Bernd Toenjes, cité par DSK. A l’origine de ces hausses, la forte demande des pays asiatiques, notamment la Chine, bond qui se répercute sur les producteurs d'acier et les industries associées. Produit à partir de certaines houilles grasses, le coke est utilisé dans les hauts-fourneaux. Dans ce contexte, le projet de RAG «donne à l'industrie allemande la sécurité nécessaire pour ses approvisionnements en matières premières», ajoute B. Toenjes et correspond à l’idée qu’il faut garder toutes les options ouvertes.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus