Allemagne: la sortie du nucléaire sera très salée

Le 19 septembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La banque d'investissement de l'Etat allemand, KfW, a estimé ce lundi 19 septembre dans un communiqué, à 250 milliards d'euros (Md€) le montant des investissements nécessaires en Allemagne d'ici 2020 pour sortir du nucléaire et passer aux énergies renouvelables.
 
La banque elle-même «va mettre à disposition 100 Md€ au cours des 5 prochaines années pour des investissements dans l'énergie en Allemagne», selon un communiqué.
 
KfW estime «à 250 Md€ le montant supplémentaire d'investissements nécessaires jusqu'en 2020», soit 25 Md€ par an en moyenne, à la charge des entreprises, de l'Etat et des particuliers.
 
Environ 144,6 Md€ d'investissements sont attendus pour la production d'énergies renouvelables ainsi que 62 Md€ dans le chauffage à partir de renouvelables, a détaillé la banque dans une étude. Un montant pas si éloigné de celui calculé, en juin dernier, par la rédaction du JDLE.
 
S'y ajoutent 17 Md€pour améliorer l'efficacité énergétique, 9,7 à 29 Md€pour l’amélioration des réseaux électriques de transport et de distribution et 5,5 à 10 Md€ pour l’érection de centrales à gaz supplémentaires.
 
La facture est susceptible de s'alourdir encore lors de la construction effective des nouveaux équipements et si l'Allemagne se donne des objectifs plus ambitieux de réduction des gaz à effet de serre, ajoute KfW.
 
La banque publique indique avoir soutenu financièrement l'an dernier en Allemagne 80% des nouvelles éoliennes implantées, et 40% des nouvelles installations photovoltaïques.
 
Elle finance également des travaux d'isolation de bâtiments.
 
La KfW intervient en accordant des crédits et des garanties financières, à des taux bas et de longue durée.
 
Le gouvernement allemand a décidé après la catastrophe de Fukushima d'arrêter, d'ici fin 2022, tous les réacteurs nucléaires d'outre-Rhin, tout en augmentant la part des énergies renouvelables, qui doivent représenter 80% de la production d'électricité totale du pays en 2050, contre 17% l'an dernier.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus