Allemagne: l’industrie scandalisée par l’accord avec l’UE

Le 13 février 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'industrie allemande de l'énergie a qualifié, vendredi 9 février, de «scandale» l'accord trouvé entre Berlin et la Commission européenne sur les quotas d'émissions de CO2 pour la période 2008-12, un accord auquel l'Allemagne a consenti de mauvaise grâce.

«Tout le processus est un scandale (...), qui se joue sur le dos des consommateurs et de l'industrie», a tempêté Roger Kohlmann, vice-président de la VDEW (Verband der Elektrizitätswirtschaft). L'accord, confirmé par le gouvernement, «va se traduire pour l'Allemagne par un préjudice économique pas encore quantifiable», a-t-il prévenu. La veille, le ministre de l'environnement, Sigmar Gabriel, avait annoncé avoir enterré la hache de guerre avec Bruxelles en acceptant un plafond annuel d'émissions de CO2 consenties à l'industrie allemande de 453 millions de quotas, soit 12 millions de moins que le chiffre proposé par Berlin.

Dans un communiqué vendredi, le ministère explique que «le gouvernement considère toujours la méthode de calcul de la Commission comme problématique», mais qu'au vu d'une différence de 2% seulement entre les deux chiffres, «l'Allemagne va accepter la décision de la Commission et ne pas déposer de plainte devant la Cour de justice européenne», comme elle en avait un temps menacé Bruxelles.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus