Allemagne: des leucémies à proximité d’une centrale

Le 11 juin 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Entre février 1990 et mai 1991, 5 cas de leucémie ont été diagnostiqués chez des enfants vivant à moins de 5 kilomètres de la centrale nucléaire de Krümmel et d'un équipement nucléaire de recherche adjacent, dans la ville de Geesthacht, en Allemagne. Puis en 2005, 9 nouveaux cas ont été découverts dans la région, la plupart étant âgés de moins de 5 ans.

Après enquête, diverses commissions d'experts ont trouvé des taux modérés de césium dans les eaux de pluie et les échantillons d'air, de même du plutonium et de l'americanium dans la poussière des maisons riveraines de la centrale. Certains spécialistes ont supposé que ces observations pouvaient avoir pour origine un accident qui se serait produit en septembre 1986, mais rien n'est venu étayer cette hypothèse. D'autres ont soutenu que ce cluster (1) avait pu être formé à cause de nouveaux venus provenant de diverses régions.

Dans une récente étude parue dans Environmental health perspectives, une équipe germano-américaine montre que l'incidence des leucémies touchant les enfants dans la région est significativement supérieure à l'incidence dans l'ensemble du territoire allemand. Cependant, aucun risque précis n'a pu être identifié. Les chercheurs ont écarté l'hypothèse de l'accident de 1986, étant donné que des cas de leucémies ont été décelés jusqu'en 2005. Quant à la seconde hypothèse sur la population, elle ne peut être validée du fait qu'elle est restée stable pendant toute la durée étudiée.



(1) Appelé en français agrégat spatio-temporel, un cluster est un regroupement inhabituel dans le temps et dans l'espace de maladies ou de symptômes, au sein d'une population précise.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus