Allemagne: chantage aux certificats d’émission de CO2

Le 07 avril 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le groupe norvégien Statkraft menace, dans une interview à Die Welt, de renoncer à ses projets de construction de centrales en Allemagne si le gouvernement n’est pas assez généreux dans l’attribution de certificats d’émission de gaz à effet de serre. «Si les ministères en restent à leurs plans de répartition (des certificats d’émissions), le marché allemand est mort pour nous», a prévenu Helge Bell, gérant d’une filiale en Allemagne du groupe Statkraft. Des discussions sont actuellement en cours entre les ministères chargés de l’économie et de l’environnement pour mettre au point un plan d’allocation de certificats pour la période 2008-2012 en Allemagne. Ce plan doit être communiqué en juin à la Commission européenne. «Ce sont justement les centrales utilisant des technologies écologiques qui risquent d’être défavorisées», a déploré Helge Bell. Statkraft Markets prévoit de construire 2 centrales à cycle combiné en Allemagne, mais ce type d’installation devrait bénéficier de moins de certificats d’émission de dioxyde de carbone que les centrales classiques au charbon. Jusqu’à 10 projets de centrales risqueraient d’être annulés, affirme le journal, qui ne cite pas ses sources mais évoque, parmi les groupes concernés, outre Statkraft, le Belge Electrabel, l’Espagnol Iberdrola, le Britannique Centrica et l’Allemand Trianel.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus