Algues vertes : la publicité de FNE n’est pas illégale

Le 03 mai 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La campagne publicitaire de France nature environnement (FNE) montrant des algues vertes sur une plage bretonne n’est pas trompeuse ou dénigrante, selon la décision du jury de déontologie publicitaire publiée le 2 mai.
 
L’affaire a débuté lorsque la fédération d’associations placarde dans Paris en février dernier, à l’occasion du Salon de l’agriculture, six affiches dont deux avaient pour objet de dénoncer les effets potentiellement mortels de la décomposition des algues vertes; ce produit de l’élevage industriel des porcs et de l’utilisation abusive d’engrais (dans le JDLE).
 
Six plaintes ont été déposées auprès du jury de Déontologie publicitaire (deux particuliers, le groupement d’intérêt économique Atout France, le Comité régional du tourisme de Bretagne, l’Office du tourisme de Binic et le camping Le Panoramic à Binic). Selon les plaignants, cette publicité «porte gravement atteinte à l’image de la Bretagne» et elle est «de nature à nuire à l’activité des professionnels du tourisme». Ils ajoutent que l’image, disproportionnée, est de nature à induire en erreur le public sur la réalité de l’état des plages bretonnes. A également été mis en avant le fait que la publicité insulte les nombreux agriculteurs qui pratiquent une agriculture raisonnée.
 
«Le jury observe que les messages publicitaires en cause ont pour objet d’appeler l’attention du public sur le problème d’intérêt général largement connu et non résolu, de la prolifération des algues verte», peut-on lire dans l’avis qui vient d’être rendu. Pour le jury, la campagne ne stigmatise pas forcément la Bretagne, puisque «ce problème est commun à de nombreuses régions de France».
Il s’agit là d’une réalité reconnue, et le message de FNE n’est donc «nullement trompeur ou dénigrant». L’association est bien là dans son rôle et, ce faisant, valorise les autres modes de production agricole non intensifs. 
 
La plainte déposée par la région Bretagne à l’encontre de FNE sur ces mêmes affiches sera examinée le 6 mai prochain par le tribunal de Paris. Le président du conseil régional, Jean-Yves Le Drian (PS), avait reproché à l’association de présenter «la première région agricole de France comme source de pollution et de mise en danger d’autrui».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus