Algues vertes bretonnes: l’Etat condamné

Le 26 octobre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'Etat a été condamné par le tribunal administratif de Rennes qui l'a jugé responsable de «marées vertes» sur le littoral breton. Ce phénomène de prolifération d’algues est lié au rejet de nitrates dans l’eau dû à une agriculture intensive. L’Etat devra verser 2.000 euros de dommages et intérêts à l’association de défense de l’environnement Eau et rivières de Bretagne. Avec elle, trois autres associations, De la source à la mer, Halte aux marées vertes et Sauvegarde du Trégor, avaient demandé aux magistrats de se prononcer sur la responsabilité de l’Etat. Le commissaire du gouvernement, chargé de présenter la solution qui s’impose, avait précisé en septembre la faute de l’Etat au sujet de ces proliférations d’algues vertes dans les Cotes-d’Armor et le Finistère.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus